Les Jeux de Paris n'auront pas lieu

« Et si... ? » Et si les Jeux n'avaient pas lieu ? Les Jeux de Paris sont au cœur d’une histoire des plus troublantes, construite sur un scénario captivant, réaliste et cohérent au vu du spectacle que nous offre le monde depuis des mois. Cette écofiction parle – entre autres – de sport et de géopolitique.

Cette écofiction est pour vous si :

  • Vous aimez le sport, les voyages, l’écologie, la géopolique, les coulisses du pouvoir, les histoires un peu foutraques de parents épuisés… eh oui, tout ça, et plus encore, en un seul roman !
  • Vous appréciez les intrigues noires assaisonnées de cynisme, d’irrévérence et d’ironie mordante.
  • Vous trouvez important que l’on traite de sujets graves, dramatiques et sérieux mais préférable qu’on les aborde avec légèreté et avec une bonne dose d’humour.
  • Vous vous demandez parfois comment territoires et populations feront face si le pire arrivait.

Le mot de l’éditrice

« J’adore le sport. Les JO ont rythmé ma vie scolaire et chaque édition est restée dans ma mémoire, avec ses anecdotes, ses succès, ses tragédies aussi, mais toujours cette fête. Ces Jeux adulés ont pris inéluctablement un goût amer au cours des dernières années jusqu’à en devenir insupportables tant ils bafouent toute considération écologique, économique, éthique, sociale et sociétale.  Alors quand je reçois ce manuscrit, je me dis que oui, c’est tout à fait possible tant le monde est devenu fou et carbure à la vitesse de la lumière, tant le dérèglement climatique s’est emballé – juste à voir la météo des derniers mois. La lecture de ce texte m’a fait un bien fou : il appuie là où ça fait mal, il laisse apparaitre des espaces d’espérance. Il donne le pouvoir aux mots, il peut libérer la parole et faire avancer notre posture, nos choix, nos actes. And last but not least : la construction est magistrale. L’auteur déroule les gammes d’écriture, de style et de champ lexical tout en maîtrise. L’enchevêtrement des genres, des sujets, des procédés rend le tout inclassable mais ô combien haletant, passionnant et étourdissant. »

 L’auteur

L’inaction des politiques, la gravité et l’urgence de la situation, les limites de l’action militante, l’impréparation des territoires et l’absence totale de culture du risque sont autant de réflexions que de prises de conscience qui ont conduit Laurent Fayeulle à imaginer cette histoire. Ironie du sort : parmi les catastrophes imaginées pour les besoins du récit, plusieurs se sont déroulées ces mois derniers sur son propre territoire.

376 pages – 123 x 205 mm / Parution : 25 mars 2024 mais disponible sur le site dès à présent

ISBN : 978–2494–830–073 / Prix public TTC : 20 €

L’histoire en pointillé

De multiples catastrophes s’abattent en temps réel sur 4 territoires : l’Audomarois, Lille, Paris, Tahiti. Chaque catastrophe est méticuleusement documentée, chacune devrait être surmontée. Mais le cumul des calamités rendra la situation irréversible. Une galerie de personnages se succèdent, se croisent, parfois se rencontrent, s’associent, s’affrontent, s’entraident. Quel sera le degré de vulnérabilité et de résilience des territoires ? Et celui des populations ? Résisteront-elles, coopéreront-elles, s’entredéchireront-elles, se laisseront-elles abattre, se relèveront-elles ?

Écofiction, thriller écologique, politique-fiction, roman-catastrophe, Les Jeux de Paris  n’auront pas lieu, c’est autant de genres mêlés pour aborder des sujets graves et inquiétants de façon littéraire et divertissante. 

Écriture rythmée, humour corrosif parfois féroce mais toujours présent, dans une construction chorale, l’intrigue est tendue par un compte à rebours qui commence 10 jours avant la cérémonie d’ouverture. 

L’auteur

Laurent Fayeulle habite dans le Pas-de-Calais. Quand il a composé cette histoire qui s’appuie sur une documentation sérieuse et étendue, il savait que, sur son territoire,  le pire pouvait arriver mais jamais il n’avait imaginé qu’il se produirait si vite. Entre novembre 2023 et janvier 2024, les multiples crues de l’Aa ont semé la désolation dans le nord de la France, et en particulier dans l’Audomarois. Par ailleurs, en mai 2023, Tahiti a vu le célèbre spot de Teahupo’o ravagé. Si l’effet miroir avec l’intrigue est indéniable, il en demeure quelque peu déroutant.

Laurent Fayeulle se sert de l’écriture pour aborder des sujets qui touchent, interpellent, attirent, dérangent souvent aussi. Si ses textes sont toujours engagés, Les Jeux de Paris n’auront pas lieu n’est ni un plaidoyer, ni un manifeste, ni un réquisitoire. C’est une histoire qui bouscule, chatouille et amuse. Un texte pour porter et croiser les voix, pour inviter à ré-agir.

Pour suivre l’actualité de Laurent Fayeulle, c’est ici !

Lire les premières pages

Envoyez votre nom et votre e-mail et nous vous enverrons l’extrait.

    Nos partenaires

    Les Mots qui portent souhaite redonner au livre sa valeur de bien collectif. À ce titre, nous cherchons à mobiliser des partenaires attachés, comme nous, à la bibliodiversité. En s’engageant à nos côtés, ils contribuent à la préserver.

    Les commentaires de nos lecteurs/lectrices

    Partagez vos impression de lecture ICI ! Merci !

    • Nous remercions infiniment la première lectrice Korinne C. pour sa réactivité et son partage sur Babelio dont voici un extrait : Tout a été extrêmement bien pensé, bien construit, bien mené. Dès qu’on commence on ne peut plus s’arrêter. Laurent Fayeulle a su doser à la perfection tout ce qui fait un bon livre : du fond, de la tension, des personnages proches de nous, de la malice, du drôle, de l’horreur, du vraisemblable… 26 mars 2024

    Ce qu’en dit la presse

    • C’est ACTUALITTÉ qui ouvre le bal des présentations avec un article en avant-parution. Nous remercions Nicolas pour ce soutien parfaitement parfaitement planifié. C’est à découvrir ICI !
    • Un joli papier de Hugo Lemichel de L’Indépendant du Pas-de-Calais du 21 mars. Merci de tout coeur. C’est à lire ci-dessous.
    • L’Indépendant du Pas-de-Calais propose aussi une ITW audio de Laurent Fayeulle. C’est à écouter ici ! 21 mars 2024
    • La Voix du Nord a publié un article le 23 mars.
    • Merci à Lucas Labaere de Delta FM pour l’interview du 27 mars 2024 à écouter ici.
    • Le 3 avril 2024, Laurent Fayeulle était l’invité du JT de 12h de France 3 Nord-Pas de Calais. C’est à revoir ici ! Merci à Judith Hembert pour son enthousiasme.

    Ce qu’en dit la presse

    • C’est ACTUALITTÉ qui ouvre le bal des présentations avec un article en avant-parution. Nous remercions Nicolas pour ce soutien parfaitement parfaitement planifié. C’est à découvrir ICI !
    • Un joli papier de Hugo Lemichel de L’Indépendant du Pas-de-Calais du 21 mars. Merci de tout coeur. C’est à lire ci-dessous.
    • L’Indépendant du Pas-de-Calais propose aussi une ITW audio de Laurent Fayeulle. C’est à écouter ici ! 21 mars 2024
    • La Voix du Nord a publié un article le 23 mars concocté par Jennifer Laure Djian. Merci Jennifer !
    • Merci à Lucas Labaere de Delta FM pour l’interview du 27 mars 2024 à écouter ici.
    • Le 3 avril 2024, Laurent Fayeulle était l’invité du JT de 12h de France 3 Nord-Pas de Calais. C’est à revoir ici ! Merci à Lila Haffaf et Judith Hembert pour leur invitation et leur enthousiasme.