Les Plantes du chaos

Les plantes sont bio-indicatrices de la santé du sol. Et c'est n'est pas le hasard si parfois certaines s'installent avec force. A ce moment–là, on les qualifie d'invasives et on cherche à les détruire, au lieu de comprendre ce qu'elles ont à nous dire : elles nous indiquent que nous avons fait des erreurs. La nature ne se détruit jamais. Elle se répare en permanence de nos agressions.

Ce livre est fait pour vous si :

  • Vous aimez vous faire bousculer dans vos certitudes et vos convictions.
  • Vous pensez qu’il faut écouter les plantes car elles nous renseignent sur l’état de nos écosystèmes.
  • Vous aimez les livres engagés, ceux qui font changer de perspective. Les plantes dites invasives, celles qu’on détruit, sont aussi médicinales et offrent d’autres propriétés qu’il serait temps de considérer.

Les auteurs

Thierry Thévenin est producteur de plantes médicinales, herboriste, formateur, auteur et co-fondateur de l’association Vieilles racines & jeunes pousses.

Jacky Jousson est illustrateur et peintre naturaliste.

Pablo Servigne est ingénieur agronome diplômé des universités belges de Gembloux et de Bruxelles.

128 pages – 165 x240 mm / Parution : Octobre 2021 / Prix public TTC : 17 €

L’association Vieilles racines et jeunes pousses est dédiée à la transmission des savoirs et savoir-faire autour des plantes. Elle propose des ateliers pratiques et une collection d’ouvrages d’ethnobotanique appliquée du même nom.

Présentation de l’ouvrage

Et si les pestes végétales étaient des alliées ?

« Ce livre est un vrai miroir diffractant : il stimule les nouvelles idées, il change le regard, il déboussole, il fait bifurquer. » Pablo Servigne

Toutes les plantes sont révélatrices du milieu dans lequel elles s’établissent. Surtout celles qu’on arrache, qu’on détruit au nom de leur dangerosité. Celles qui sont censées menacer nos écosystèmes et en accélérer la destruction, celles qui feraient concurrence à nos plantes locales ne sont que les boucs émissaires pour expliquer tel dysfonctionnement ou tel problème écologique. Elles ne sont pas la cause mais la conséquence de nos actes les plus désastreux.

Il est temps de changer le regard que nous portons sur elles, de voir leur beauté et surtout d’en faire nos alliées. Ces plantes invasives, que nous avons toutes importées, ont beaucoup à nous proposer.

Elles permettent de réparer les zones ravagées et panser les terres mises à nu. Elles permettent un renouveau, elles assurent une végétation temporaire qui va restructurer le sol pour que, plus tard, un écosystème beaucoup plus riche puisse s’installer à nouveau.

« En bref il s’agit de les considérer pour ce qu’elles sont : quelques-unes parmi les innombrables et incroyables merveilles que la vie a su créer », écrit Thierry Thévenin.

Ce plaidoyer présente ce que les plantes du chaos environnemental et économique que nous expérimentons aujourd’hui ont à nous dire.

Christophe Bernard de Althéa Provence a tout simplement “adoré”. Il propose ICI une revue détaillée et explique pourquoi « c’est le type d’ouvrage qu’il apprécie particulièrement aujourd’hui ».

Stéphane Marie a eu un coup de coeur pour Les Plantes du chaos dans Silence ça pousse du 28 janvier 2023.

Contenu

La préface est signée Pablo Servigne.

Renouée du Japon, armoise annuelle, ambroisie, buddléia, séneçon du Cap, datura, vergerettes, baccharis, jussies, robinier faux-acacia, raisin d’Amérique, ailante.

12 plantes, 12 aquarelles, 12 chapitres agrémentés de photos. Chaque plante est présentée sous trois aspects.

  • Description botanique et identification.
  • Section écologie pour bien comprendre d’où elle vient, comment elle a été introduite en France, pourquoi et comment elle est devenue invasive.
  • Usages alimentaires, médicinaux, tinctoriaux et autres usages.

Le propos est émaillé d’encarts engagés dans lesquels Thierry Thévenin nous invite à faire « un pas toujours plus de côté » par rapport à nos habitudes de vie, de consommation, de réflexion.

Les auteurs

Thierry Thévenin une référence dans le monde de l’herboristerie et l’avocat de la cause des paysans-herboristes. Il a signé de nombreux ouvrages qui font aujourd’hui référence. Il est porte-parole du syndicat des S.I.M.P.L.E.S. Il a co-fondé l’association Vieilles racines & jeunes pousses qui a ouvert une ferme-école en ethnobotanique appliquée.

Jacky Jousson est illustrateur et peintre naturaliste. Il est membre, depuis sa création en 2011, de la Société française d’illustration botanique (SFIB).

Pablo Servigne est ingénieur agronome diplômé des universités belges de Gembloux et de Bruxelles. Auteur et conférencier, il s’intéresse tout particulièrement aux questions de transition écologique, d’agroécologie, de collapsologie et de résilience collective.

Feuilletez le livre et lisez un extrait

Envoyez votre nom et votre e-mail et nous vous enverrons l’extrait.

    Vous aimerez aussi

    Ce qu’en dit la presse

    • Depuis sa création en 1997, la Fédération Wallonne Horticole – FWH – s’attache à fédérer toutes les initiatives et à établir des partenariats avec l’ensemble des acteurs du monde horticole wallon : groupements professionnels, centres d’essais et d’encadrement, unités d’enseignement et de recherche, structures de commercialisation. La FWH a à coeur de faire connaitre le travail de Thierry Thévenin. C’est à découvrir ICI

    Les commentaires de nos lecteurs